Asaf Avidan est un dessinateur israélien devenu songwriter, ayant un « lien très sentimental avec Leonard Cohen et Bob Dylan » et ayant choisi l’Italie pour se « reposer entre deux tournées » et enregistrer. Arte rediffusera le 12 mai 2020 « Asaf Avidan – ARTE Sessions@Château d’Hérouville » par Julien Faustino.

Publié par Véronique Chemla

« J’associe thérapie et songwriting. Écoutez les premières paroles de Different Pulses [2012] : « My life is like a wound I scratch so I can bleed, Regurgitate my words, I write so I can feed… » [« Ma vie est comme une blessure que je gratte pour pouvoir saigner/Régurgiter mes mots, j’écris pour pouvoir me nourrir... »]. Ce processus est douloureux et effrayant. Autodestructeur d’une certaine façon. Mais selon moi, il est tout aussi destructeur de négliger ses peines et ses peurs. Nous avançons tous dans la vie avec ses souffrances. Chacun gère à sa manière l’absurdité de la vie. Chaque voie est aussi légitime qu’une autre. Celle d’un fanatique religieux, d’un bouddhiste végétarien, d’un activiste de la cause animal, d’un businessman… Je ne juge pas les décisions des autres. Nous essayons tous de trouver un sens là où il n’y en a pas. C’est à la fois pathétique et magnifique », a confié Asaf Avidan à L’Express (3 novembre 2017).      

Ruptures

Né en 1980 à Jérusalem (Israël) dans une famille de diplomates, Asaf Avidan  passe plusieurs années en Jamaïque.

En raison de problèmes de santé, il n’effectue que dix mois de service militaire.

Il étudie le cinéma d’animation à la Bezalel Academy of Arts and Design de la capitale israélienne.

Find Love Now, le court métrage qu’il réalise au terme de sa formation, est primé au festival du film de Haïfa.

Asaf Avidan vit et travaille comme animateur en free lance à Tel Aviv. Une rupture amoureuse l’incite à démissionner, retourner à Jérusalem et à devenir un auteur-compositeur-interprète, pianiste et guitariste, mêlant dans ses compositions folk, rock et blues.

À l’âge de 21 ans, il est soigné pour un lymphome, un cancer. Un traitement d’un an qui l’incite à consulter un psy. Il garde un souvenir ému du « parfum d’orange amère du shampooing d’une chambre de l’hôtel de Kauai Island, où j’ai séjourné après avoir été très malade. Souffrant d’un lymphome, j’avais été soigné par chimiothérapie, ce qui m’avait privé de l’odorat pendant toute une année. Et ce parfum magnifique m’a fait recouvrer ce sens. Ce fut alors comme renaître… »

En 2006, il produit Now That You Are Leaving, un EP (Extended Play) qui réunit six chansons sur ses histoires d’amour. Un succès critique.

Asaf Avidan fonde le groupe Asaf Avidan and the Mojos, qui rassemble Ran Nir – basse, Yoni Sheleg – batterie, Roi Peled – guitare, Hadas Kleinman – violoncelle.

Avec son frère Roie Avidan, il crée le label Talmavar Records qui produit The Reckoning (2008). Un succès commercial renforcé par le clip de Weak, extrait de l’album. Une chanson choisie par la réalisatrice Julie Bertuccelli pour son film L’Arbre qui a clôt le Festival international de Cannes 2010.

En 2009, Telmavar Records conclut un contrat avec Sony Columbia Europe alors que The Reckoning poursuit sa carrière en Europe. Le deuxième album Poor Boy / Lucky Man sort, accueilli par des louanges de critiques en et hors d’Israël.

Le public acclame le groupe en Israël, aux États-Unis, au Canada, en Chine, en Inde.

Le chanteur Asaf Avidan en concert

Les organisateurs de manifestations majeures, sportives ou culturelles, choisissent Asaf Avidan and the Mojos.

En 2010, Through The Gale est le troisième album, album-concept, du groupe. Une réflexion sur le sens de l’existence.

« Depuis qu’il a quitté son groupe The Mojos en 2011 » pour une « pause créative indéfinie », Asaf Avidan « mène une carrière solo fructueuse, avec deux albums au succès public et critique enviable » : Different Pulses (2013) et Gold Shadow (2015).

C’est dans le Nord Pas-de-Calais, en France, que Asaf Avidan enregistre 14 titres en 2016.

2017 marque la sortie du nouvel album solo The Study on Falling.

« Mais c’est surtout sur scène qu’Asaf Avidan parvient à fidéliser ses fans, grâce à sa personnalité marquante et son timbre unique ».

« Asaf Avidan – ARTE Sessions@Château d’Hérouville » 

Le chanteur Asaf Avidan en concert

Arte diffusa le 2 décembre 2017 « Asaf Avidan – ARTE Sessions@Château d’Hérouville » par Julien Faustino.

« Après avoir accueilli Gregory Porter et Metronomy, ARTE poursuit l’aventure du studio d’Hérouville, dans le Val-d’Oise, avec l’auteur, compositeur et interprète israélien Asaf Avidan ».

Le chanteur Asaf Avidan en concert

« À la faveur de la sortie, ce 3 novembre, de son troisième album, « The Study on Falling », enregistré à la Chartreuse de Neuville, il investit le château d’Hérouville pour évoquer son parcours musical, ses expériences en studio d’enregistrement, ses influences et inspirations et, bien entendu, jouer sa musique ! »

« La quête d’un moment de vérité »

Lors de sa tournée estivale, Asaf Avidan s’est produit à Paris le 5 juillet 2018, à 20 h 10, sur la scène du Parvis. « La quête d’un moment de vérité ». C’est par ces mots qu’Asaf Avidan décrit son envie de poursuivre sa route en solo le temps d’un été. Lui, l’artiste à la voix hors du commun qui navigue de disques d’or en disques de platine, de concerts à guichets fermés en succès internationaux. Retrouver la magie et l’honnêteté de ses débuts, aux confins du blues et de la folk, ce territoire précieux et désarmant où les âmes se soignent et s’élèvent. Plus qu’une posture scénique, un manifeste ». « L’album «The Study On Falling» est le sixième album du singer-songwriter Asaf Avidan, en comptant les trois enregistrés avec son groupe les Mojos. Grand amateur de folk-rock et d’Americana, c’est à LA qu’il est parti enregistré ce nouvel opus. L’album a été réalisé par Mark Howard, à qui l’on doit entre autres l’enregistrement de l’album de Bob Dylan Time Out of Mind et le Orphans de Tom Waits. Parmi les musiciens qui ont joué sur l’album, on compte notamment Jim Keltner (John Lennon, Elvis Presley) et Larry Taylor (Canned Heat, The Monkeys, Jerry Lee Louis) ». 

« Asaf Avidan – ARTE Sessions@Château d’Hérouville  » par Julien Faustino

France, 2017

Sur Arte les 2 décembre 2017 à 0 h 40 et 12 mai 2020 à 5 h
Visuels :

Le chanteur Asaf Avidan en concert

© Rémy Grandroques 2017

Les citations sur le concert sont d’Arte. Article publié le 30 novembre 2017, puis le 4 juillet 2018.

[Source : http://www.veroniquechemla.info]