Les périodes de confinement et de maintien des distances ont démultiplié les occasions de s’envoyer des messages, lorsque les entrevues ne s’effectuent pas par écrans interposés. La police Times Uncertain adapte la fameuse Times New Roman, dessinée par Victor Lardent, en augmentant les espaces entre les lettres, dans un esprit de distanciation sociale…

Écrit par Antoine Oury 

L’agence Third Street Attention a remixé la célèbre police de caractères Times New Roman, pour en faire Times Uncertain (« Une drôle d’époque »), une version spécialement pensée pour incarner les messages envoyés pendant et après (espérons-le) la crise liée au coronavirus.

Outre les caractères irréguliers, Times Uncertain applique un crénage plus important entre les lettres, pour simuler et rappeler la distanciation sociale, imposée à tous en cette période de pandémie. Par ailleurs, la ponctuation disponible se limite au point d’interrogation et au point d’exclamation, pour exprimer des émotions forcément extrêmes et des sensibilités exacerbées.

Enfin, la taille des lettres est aussi bouleversée, avec des majuscules plus petites, visuellement, que des minuscules, là aussi pour exprimer la perte des repères.

La police peut-être téléchargée sur le site de l’agence.

via The Digital Reader

[Source : http://www.actualitte.com]