En pleine période de recherches de cadeaux, l’originalité distingue toujours un présent d’un autre. Et pourquoi ne pas viser en ce cas les délicieuses incongruités d’un certain Jérôme Bosch. Ce peintre incarne certainement les splendeurs d’un art gothique fantastique, parfois effrayant. De quoi peupler avec goût sa bibliothèque…

ActuaLitté

Écrit par Clément Solym

Si le Jardin des délices, réalisés entre 1503 et 1504 incarne la quintessence de l’art de Bosch, ce tryptique atteste surtout d’un goût pour le bizarre, l’étrange et de grain de folie burlesque. Trois panneaux : Paradis d’un côté, Enfer de l’autre, et au centre un Jardin extraordinaire — le fou chantant a dû l’adorer.

En peuplant cet enfer de créatures grotesques, hybrides et monstrueuses, Bosch a certainement figuré un monde surréaliste, bien avant l’heure.

Open Culture a ainsi collecté quelques merveilles : seul problème, ces figures ne semblent vendues que sur Amazon. Oui, ça fait mal, mais pour le coup, se procurer les diablotins de Bosch ou ses animaux sauvages et autres chimères ubuesques implique de passer par le revendeur le plus honni de la toile.

 

Chaque pièce est vendue autour de 45 $, pas certain que l’on puisse les recevoir avant Noël. Mais assurément, des cadeaux fantastiques…

D’ailleurs, voici un avant-goût de cette fantaisie :

[Source : actualitte.com]