L’histoire d’amour entre Patti Smith et Sam Shepard n’a duré qu’un an, donnant naissance à une pièce de théâtre culte. Leur idylle secrète s’est par la suite transformée en une amitié indéfectible, jusqu’au décès du comédien et dramaturge en juillet 2017. À l’occasion du 74e anniversaire de la chanteuse ce mercredi 30 décembre, retour sur la relation entre deux artistes unis jusqu’au bout par la même passion, et animés par une profonde admiration mutuelle.

(Photo by CARRIE SHALTZ/Patrick McMullan via Getty Images)

[Photo : CARRIE SHALTZ/Patrick McMullan via Getty Images]

« Il était tout ce que l’on pouvait désirer »

Lorsque Patti Smith rencontre Sam Shepard, ce dernier est déjà un dramaturge à succès, qui compte plusieurs pièces de théâtre à son actif, dont La Mère d’Icare. Mais la musicienne n’a aucune idée de son parcours, comme elle le raconte au Guardian en 2010 : « Il était tout ce que l’on pouvait désirer. Il était – est toujours – un très bel homme. Et il avait ce magnétisme animal. C’était presque viscéral. Il était tellement énergique et avait une vraie lueur dans les yeux. Il était né pour le rock’n’roll. Je n’avais aucune idée de qui il était quand je l’ai rencontré. Il était batteur dans un groupe, les Holy Modal Rounders, à l’époque et il avait juste quelque chose en lui qui faisait de lui un grand, grand interprète. Je pensais juste qu’il était le futur du rock’n’roll. Je n’avais aucune idée qu’en fait il était aussi ce grand écrivain ».

« Une histoire d’amour sur scène »

La collaboration entre Patti Smith et Sam Shepard débute lorsque ce dernier a l’idée d’ajouter de la musique dans ses pièces de théâtre. Ensemble, ils écrivent Cowboy Mouth en 48 heures dans une chambre du mythique hôtel Chelsea, situé dans le quartier du même nom à New York. « Nous n’aurons qu’à penser une pièce où les seuls personnages seraient un homme, Slim, et une femme, Cavale. Je ferais les dialogues masculins et toi les dialogues féminins », aurait dit le dramaturge à la musicienne. La trajectoire de ces deux personnages qui s’aiment et se déchirent s’inspire directement de celle de leurs auteurs, et de leur passion qui dure un an. Pour le poète Gerard Malanga, au courant de l’idylle secrète entre les deux artistes, les voir jouer cette œuvre « était comme vivre une histoire d’amour sur scène ».

Un adultère exposé sur scène

La passion entre le couple s’éteint aussi vite qu’elle est née. Le 29 avril 1971, Cowboy Mouth est programmée à l’American Place Theater avec Black Bog Beast Bait, une autre pièce du dramaturge dans laquelle il évoque ses sentiments pour la jeune femme. Cependant, l’auteur confie le rôle principal de cette œuvre à sa compagne O-Lan Jones, avec laquelle il a un fils né en 1970, Jesse. Lors de cette première, l’adultère du comédien est exposé. Après la représentation, il repart directement à Londres avec son épouse et leur enfant, n’assumant plus son infidélité. En évoquant Cowboy Mouth, qu’ils ne rejoueront plus, Patti Smith déclarera d’ailleurs : « Nous essayions seulement de parler de deux personnes qui étaient destinées – deux grands rêveurs réunis mais voués à une triste fin. C’était la véritable histoire de Sam et moi. Nous savions que nous ne pouvions pas rester ensemble. Il allait retourner auprès de sa femme et de leur enfant, et j’allais continuer mon chemin ».

L’amour libre

Malgré son adultère avec la chanteuse, Sam Shepard et O-Lan Jones ne se séparent pas, jusqu’en 1984. De son côté, la musicienne ne renonce pas à son histoire d’amour avec le photographe Robert Mapplethorpe, qui deviendra par la suite son fidèle ami et duquel elle restera extrêmement proche jusqu’à sa mort en 1989. Dans l’ouvrage de Patricia Morrisroe qui lui est consacré, Mapplethorpe : A Biography, l’interprète de Because The Night révèle avoir également su préserver son amitié avec O-Lan Jones, malgré sa passion avec son époux : « Moi et sa femme nous aimions encore. Je veux dire, ce n’était pas comme commettre l’adultère en banlieue ou quelque chose comme ça ».

La reprise d’un classique

Après leur séparation soudaine pour retourner à leurs vies respectives, l’amitié entre Patti Smith et Sam Shepard se renforce avec les années. En 2007, la rockeuse sort un album de reprises intitulé Twelve, sur lequel figure une réinterprétation du tube Smells Like Teen Spirit de Nirvana. Le comédien accompagne la chanteuse sur ce titre en jouant du banjo. En 2010, ils font ensemble une lecture de leurs ouvrages Just Kids, écrit par l’interprète de People Have The Power, et Day Out of Days, rédigé par la star de L’Étoffe des héros. Selon le magazine Interview, l’événement se déroule dans une humeur réjouissante et les deux amis apparaissent comme des « frères et sœurs en compétition ». « Ce n’est pas un concours », aurait même lancé l’acteur avec humour à sa complice au cours de cette rencontre.

(Photo by CARRIE SHALTZ/Patrick McMullan via Getty Images)

[Photo : CARRIE SHALTZ/Patrick McMullan via Getty Image]

Un mariage marqué par le deuil

À la suite de leur courte passion, les anciens amants vivent tous deux de longues relations. La chanteuse épouse Fred « Sonic » Smith en 1980 et reste à ses côtés jusqu’à son décès en novembre 1994. Le guitariste est emporté par une crise cardiaque à l’âge de 45 ans. Ensemble, ils ont deux enfants, un garçon et une fille : Jackson et Jesse. Pour se remettre de la mort de son mari, suivie par celle de son frère Todd, l’artiste se plonge dans le travail, comme elle l’explique au Monde en avril 2016. « Après la mort de Fred, mon mari, suivie un mois plus tard de celle de Todd, mon frère bien aimé, j’ai été anéantie, physiquement, émotionnellement, raconte-t-elle. Je ne pouvais plus rien faire, mais je savais que le désir et l’élan créatifs, bien qu’anémiés, étaient encore vivants. J’ai commencé à faire des Polaroids. C’était simple et immédiat. Et si la photo était bonne, je me sentais valorisée. (…) Ces photos furent de petits pas pour reconstruire mon énergie et me donner le courage de réaliser le disque que j’avais initialement prévu de faire avec Fred. »

(Photo by GERARD JULIEN/AFP via Getty Images)

[Photo : GERARD JULIEN/AFP via Getty Images]

« Quelle autre femme pourrait me supporter ? »

Sam Shepard épouse quant à lui l’actrice Jessica Lange en 1982. Ils se donnent la réplique dans Les Moissons de la colère, Crimes du cœur et Don’t Come Knocking. « Nous allons vraiment bien ensemble, confie-t-il à propos de sa compagne lors d’un entretien pour The Guardian. Bon, vous savez, il y a toujours des explosions. Mais c’est la seule femme avec qui je pourrais vivre. Et qui pourrait vivre avec moi ! Quelle autre femme pourrait me supporter ? Je n’ai jamais rencontré quelqu’un comme elle. » Les deux comédiens deviennent eux aussi parents d’une fille et d’un garçon, Hannah Jane et Samuel Walker, avant de se séparer en 2009.

(Photo by Paul Hawthorne/Getty Images)

[Photo : Paul Hawthorne/Getty Images]

« Nous n’étions que nous-mêmes »

Le 27 juillet 2017, Sam Shepard s’éteint à l’âge de 73 ans, à la suite d’un long combat contre une sclérose latérale amyotrophique. Dans le New Yorker, Patti Smith se confie sur leur amitié et leur collaboration, à travers un texte bouleversant intitulé My Buddy, soit « Mon Pote ». « Nous n’avions pas besoin de parler (…), et c’est ce qu’est une véritable amitié, écrit-elle. Jamais mal à l’aise avec le silence qui, dans sa forme bienvenue, est un prolongement de la conversation. Nous nous connaissions depuis si longtemps. (…) Nous étions amis ; bons ou mauvais, nous n’étions que nous-mêmes. Le passage du temps n’a fait que renforcer cela. »

(Photo by Jemal Countess/WireImage via Getty Images)

[Photo : Jemal Countess/WireImage via Getty Images]

Un rendez-vous manqué

Dans son hommage publié par le New Yorker, la star explique que son ancien compagnon lui avait promis de lui faire visiter le Sud-Ouest des États-Unis. La chanteuse et l’acteur n’ont jamais pu faire ce voyage, à cause de la maladie de ce dernier. Une pathologie qui l’a contraint à arrêter « de préparer ses affaires et partir » sur les routes selon son amie. « À partir de là, je lui ai rendu visite, nous avons lu et parlé, mais surtout nous avons travaillé, poursuit-elle. Travaillant sur son dernier manuscrit, il invoqua courageusement un réservoir d’endurance mentale, faisant face à chaque défi que le destin lui attribuait. » Jusqu’au bout, les deux célébrités sont restés complices, unis par leur amour pour la poésie, la musique et les mots.

Un souvenir indélébile

Pour symboliser leurs liens indéfectibles, les tourtereaux avaient décidé de se faire chacun un tatouage. « Un souvenir de leur jeunesse », comme l’explique la star dans son texte My Buddy. Tandis que l’acteur s’était fait inscrire « un croissant de lune entre son pouce et son index », cette dernière possède « un éclair sur le genou gauche ».

(Photo by Suzan Carson/Michael Ochs Archive/Getty Images)

[Photo : Suzan Carson/Michael Ochs Archive/Getty Images]

[Source : http://www.yahoo.com]