Ce fut une arrivée très spéciale à l’aéroport Ben Gourion : 252 membres de la „tribu perdue“ des Bnei Menashe ont pu enfin fouler le sol israélien. Originaires du nord-est de l’Inde, les nouveaux immigrants sont arrivés en Israël grâce aux efforts conjoints du ministère de l’Aliyah et de l’Intégration et de l’organisation Shavei Israël. 3000 membres de la communauté Bnei Menashe vivent déjà en Israël et 7000 attendent encore l’autorisation d’immigrer en Terre Sainte.

Brève cérémonie lors de l’arrivée des Bnei Menashe à l’aéroport Ben Gourion avant leur départ en quarantaine (photo : Eleonora Shiluv/Courtesy of the Ministry of Aliyah and Integration).

Brève cérémonie lors de l’arrivée des Bnei Menashe à l’aéroport Ben Gourion avant leur départ en quarantaine. 

L’histoire des Bnei Menashe est absolument fascinante. Envoyés en exil à l’époque de l’Empire assyrien, il y a plus de 27 siècles, ils ont erré de génération en génération pendant des siècles en Asie centrale et en Extrême-Orient, avant de s’installer dans ce qui est aujourd’hui le nord-est de l’Inde, le long de la frontière avec la Birmanie et le Bengladesh.

Tout au long des siècles, ils ont conservé des coutumes et rituels familiers aux Juifs : une semaine par an ils ne mangent pas de blé, les garçons sont circoncis (dans une région où cette pratique est totalement inconnue) et certains de leurs chants sont consacrés à Jacob ou à la séparation des eaux de la mer.

En 2005, le grand rabbin sépharade d’Israël Shlomo Amar les a reconnus comme descendants légitimes de la tribu de Manassé. À ce titre ils peuvent bénéficier de la loi du retour sous réserve toutefois de se convertir au judaïsme afin de pouvoir être considérés comme Juifs par le rabbinat.

Le rabbin Michael Freund de l’organisation Shavei Israël accompagne les immigrants depuis des années. « Comme chaque groupe d’immigrants, ils sont face à des défis et des difficultés que certains maîtrisent mieux que d’autres mais, globalement, nous pouvons parler d’une grande réussite. Il est vital pour eux de parvenir par leur travail à nourrir leur famille ». De nombreux membres de la communauté Bnei Menashe travaillent dans des usines du nord du pays spécialisées dans la haute technologie. D’autres sont infirmiers, hygiénistes dentaires, travailleurs sociaux ou rabbins. Les jeunes eux servent dans l’armée et font des études universitaires.

 

Autres informations :
252 membres de la communauté Bnei Menashe sont arrivés en Israël (en anglais), Israel 21c
https://www.israel21c.org/252-new-immigrants-from-lost-tribe-arrive-in-israel/
Site Internet de l’organisation Shavei Israel (en anglais)
https://shavei.org/
Vidéo (en anglais)
https://israelzwischenzeilen.com/2021/01/mehr-juden-aus-verlorenen-staemme-kommen-nach-israel/

 

[Photo : Eleonora Shiluv, fournie par ministère de l’Aliyah et de l’Intégration – source : http://www.israelentreleslignes.com]