Cette fois, c’est quasi-officiel : le projet de musée dans l’ancienne maison du musicien et compositeur Serge Gainsbourg au 5 bis rue de Verneuil se concrétise ! Selon Paris Match, la nouvelle institution devrait ouvrir aux alentours du mois d’octobre 2021 et, au plus tard, à la fin de l’année, ce qui permettrait de célébrer à temps les 30 ans de la disparition du chanteur.

Maison de Gainsbourg : des travaux de rénovation et d’agrandissement sont en cours

Interrogée au micro de Jack en octobre dernier, Jane Birkin, qui fut la compagne du chanteur pendant une douzaine d’années, confirmait déjà cette information. “Je pense que Charlotte va ouvrir le (sic) rue de Verneuil, rien n’a changé depuis le jour de sa mort”, expliquait-elle alors. Avant de poursuivre : “Les objets sont intacts, on dirait qu’il vient juste d’aller se coucher. Ça fait 30 ans que Charlotte s’occupe de tout, du chauffage, etc. C’est une enfant prodigue, elle a tout préservé comme dans La belle aux bois dormants. […] C’était compliqué de laisser tout en l’état pour le public, en plus c’est très petit donc très compliqué à transformer en musée. C’était un travail assez solitaire mais je pense qu’elle a trouvé des solutions.

L’étroitesse du 5 bis rue de Verneuil rend en effet difficile le respect des consignes de sécurité ET la conservation du lieu tel qu’il a été laissé par Serge Gainsbourg en mars 1991.

Pour résoudre cette difficulté, Charlotte Gainsbourg a acheté des locaux (un ancien garage,) qui serviraient de billetterie juste en face du 5 bis. Elle a également crée une « société d’exploitation de l’annexe de l’hôtel particulier de Serge Gainsbourg » et obtenu un permis de construire en décembre dernier pour transformer les locaux en musée.

La rénovation de la verrière de la cour, la création d’un ascenseur pour les personnes à mobilité réduite, la mise à niveau des planchers et un agrandissement sont prévus. Pour le reste, rien n’a été touché :  les lieux ont été préservés, Charlotte Gainsbourg ayant même conservé des mégots de Serge dans les cendriers. On a hâte de pouvoir découvrir tout ça !

 

[Source : http://www.pariszigzag.fr]