Le président serbe Aleksandar Vucic a remis dimanche une des distinctions les plus prestigieuses de son pays à l’écrivain autrichien Peter Handke, auquel l’attribution en 2019 du Prix Nobel de littérature avait été fortement critiquée en raison de sa défense des Serbes pendant les guerres des années 1990 dans les Balkans.

Peter Handke, prix Nobel de littérature en 2019

Provocateur depuis toujours, l’écrivain avait estimé que les Serbes avaient injustement été dépeints par la presse occidentale comme ayant été les seuls agresseurs au moment des sanglants conflits liés à la chute de l’ex-Yougoslavie.

Peter Handke avait même été jusqu’à comparer leur sort à celui réservé aux juifs par les nazis, avant de se rétracter, et à s’exprimer aux funérailles en 2006 de l’homme fort à l’époque de la Serbie Slobodan Milosevic, mort tandis qu’il était jugé pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Le président Vucic a décoré l’écrivain de 78 ans de l’Ordre de l’Étoile de Karageorge pour ses «mérites exceptionnels dans sa présentation de la Serbie (…) dans ses activités publiques et culturelles et sa persévérance personnelle dans son sens de la responsabilité sans compromis envers la vérité».

«Le peuple serbe est heureux de compter Handke parmi ses amis», a notamment déclaré le chef de l’État cité par la chaîne de télévision N1.

 

 

[Photo : OLIVER BUNIC / AFP  – source : http://www.lefigaro.fr]