La phonologie permet de comparer les similitudes des langues modernes avec celle qui avait cours à l’époque de la Rome antique.

Toutes les langues mènent à Rome. | Détail de l’École d’Athènes, de Raphaël

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d’autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour«Quelle langue moderne est la plus proche de celle que l’on parlait dans la Rome antique?»

La réponse de Ludo Mineur:

La langue italienne est considerée comme la plus proche du latin. Mais il y existe des arguments en faveur de certaines variantes de la langue sarde, dont la phonologie est encore plus proche de celle du latin classique que l’italien.

L’espagnol –c’est-à-dire le castillan– occupe la deuxième position. Contrairement à l’italien, l’espagnol a perdu toute voyelle longue. Tandis que l’alternance des voyelles longues et courtes est la cause principale de la musicalité de l’italien, la succession rapide des voyelles courtes dote l’espagnol d’une qualité dite militaire.

Phonologie

Le portugais en est encore plus éloigné, surtout concernant la phonologie qui confond l’écouteur inattentif, supposant qu’il entend parler une langue slave.

Le roumain ne peut pas être considéré comme la langue la plus proche du latin à cause de son superstrat slave, et de ses déclinaisons que l’on ne peut guère corréler au latin.

Et le français? C’est la langue la moins latine! Sur le plan de la phonologie, elle s’est éloignée encore plus du latin que le portugais –par l’influence des parlers germaniques limitrophes. En plus, c’est la seule langue romane où l’usage du pronom personnel est obligatoire. Même le nom des locuteurs –les Français– est dérivé d’une tribu parlant le francique, prédécesseur du… néerlandais. (Comprenne qui pourra.)

 

[Illustration : Musée du Vatican via Wikimedia – source :  http://www.slate.fr]